Informations générales

La peinture complète d'un avion est une décision importante. Demandez une inspection par un professionnel de de la peinture avant de prendre votre décision. Suivant l'état général et l'état de la peinture existante, il existe souvent plusieurs solutions pour arriver à votre objectif avec des budgets qui peuvent être extrêmement variables.

 

Avions métalliques

Si la peinture de votre aéronef n'est pas belle mais qu'il n'y a qu'une seule couche de peinture et pas de corrosion, il n'est pas forcément nécessaire de décaper. En effet le poids rajouté par un voile de peinture est bien souvent négligeable. L'essentiel est que l'accroche de l'ancienne peinture soit bonne pour être certains de la tenue de la nouvelle peinture.

Traitement  anticorrosion

Pour les aéronefs qui ont de la corrosion, un traitement de surface est obligatoire. Nous commençons par appliquer un produit dérochant. Cela permet de supprimer la corrosion en profondeur. Très souvent si la corrosion est importante, il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois le traitement pour arriver au résultat escompté. Plus le dérochage est effectué en profondeur, plus on assure une protection efficace contre le retour de la corrosion.

Après un rinçage, nous appliquons un traitement alodine qui permet de protéger la tôle contre les agressions futures.

 

Avions bois et toile

Les process d'entoilages modernes à base de toile polyester sont beaucoup moins sensibles au rayons UV que le coton ou le lin. Par conséquence, l'enduit de protection UV que nous utilisions précédemment avec le procédé DIATEX n'est plus disponible. Bien que la peinture possède des agents anti UV, l'enduit "aluminium" que nous appliquions avant était une protection supplémentaire contre les dégradations du soleil. Cet enduit  évitait aussi de voir la lumière par transparence sur les avions peints avec des peintures claires ou avec un faible pouvoir couvrant comme le jaune. Nous devons maintenant jouer avec des apprêts teintés pour éviter ce phénomène .

 

Avions composite

Pour repeindre les avions en composite, il y a principalement 2 solutions :

Un ponçage superficiel, masticage des défauts et application d'une nouvelle peinture.

Un ponçage plus en profondeur voire même jusqu'à la trame d'origine, un masticage pour supprimer tous les micro trous du composite, un apprêt et une peinture.

Dans le deuxième cas, le rebouchage des micro trous est fastidieux et demande des méthodes bien maîtrisées pour être efficace sans prendre de poids.

Apprêt, peinture

Nous proposons plusieurs degrés de finition.

Il est possible d'appliquer seulement une couche d'apprêt pour l'accroche et une peinture brillante directement en poursuite.

Nous pouvons aussi appliquer un apprêt d'accroche, un apprêt de finition, poncer et peindre avec des teintes et un vernis séparés, poncer le vernis et mettre une couche de vernis finale. Ce n'est pas du tout le même temps de travail .

Sur les avions en bois et toile  il y a débat entre ceux qui préfèrent que la trame de la toile soit bien visible ou le contraire. Ce qui est certain c'est que le fait de rajouter de l'apprêt sur la toile ne contribue pas à sa longévité. La toile étant plus chargée et celle-ci travaillant malgré tout en permanence en vol, la longévité ne peut pas être meilleure car les assouplissants durcissent dans le temps. Pour un aéronef entoilé selon nos méthodes en entoilage polyester, abrité dans un hangar, lavé à la main et qui ne reste pas dehors inutilement, nous estimons la durée de vie des entoilages à 20 ans.

 

Polishage

Pour polir un avion ou une pièce métallique et avoir un résultat parfait, il faut déjà partir avec une pièce en très bon état. Si après décapage et préparation des éléments, ceux-ci sont remplis d'impacts et de défauts, un travail de chaudronnerie de remise en forme doit être effectué. Pour cela notre partenaire AERO RESTAURATION SERVICE peut se charger de cette opération.

Après décapage et dégraissage, les opérations de polishage commencent. La méthode consiste en un ponçage avec des papiers de verre de plus en plus fins, puis l'utilisation de polisheuses ainsi que de produits associés. Toutes ces opérations sont bien souvent plus longues qu'une peinture complète.